Comment trouver sa passion en 7 questions à la con ?

Ma passion, comment la connaître ? Que dois-je faire de ma vie ?

Ces questions existentielles, tout le monde les a eu dans la tête un jour ou l’autre. Et pour la plupart nous n’avons pas eu la réponse.

Alors comment réussir à savoir ce que l’on doit faire de sa vie ?

Je commencerais par vous dire que vous ne vous posez pas les bonnes questions. Aussi bizarre que cela puisse paraître ces questions ont peut de chance de trouver une réponse.

Ok mais c’est quoi les bonnes questions alors ?

C’est l’objet de mon article 😉, 7 questions à la con à se poser pour trouver sa passion. Pourquoi à la con et bien tout simplement parce que ça paraît bête et que beaucoup ne pense pas à se les poser.

 

1. Quelles expériences désagréables pouvez-vous gérer ?

Réfléchissez aux sacrifices que vous êtes prêt à faire ou à tolérer. Par exemple, si vous voulez écrire des livres mais que vous ne pouvez pas « encaisser » les critiques ou les refus d’éditeur, vous avez peu de chance d’aller loin dans votre passion

 

2. Quels rêves ou passions aviez vous enfant ?

Et que dirait votre version de vous à 8 ans à la personne que vous êtes aujourd’hui sur votre vie.

En grandissant, on fait souvent une croix sur nos rêves d’enfant. Pourquoi ? Sûrement à cause de la société qui nous fait croire qu’il faut être réaliste, qu’on n’a pas le droit de rêver, on est adulte il faut agir en tant que tel. Quel énorme supercherie. VOUS AVEZ LE DROIT DE RÊVER et c’est même fortement recommandé.

 

3. Qu’est ce qui vous fait tout oublier ?

Dans quelle activité, oubliez vous jusqu’à manger tellement vous êtes pris dans ce que vous faîtes ?

Ne regardez pas seulement les activités qui vous tiennent debout toute la nuit, mais regardez aussi les principes cognitifs derrière ces activités.

 

4. Qu’est ce qui vous retient ?

Vous avez envie de vous lancer dans quelque chose, ça vous tient à cœur et pourtant vous ne le faîtes pas. Vous avez certainement vos raisons, mais quelles sont-elles ?

Si vos raisons sont par exemple, je ne peux pas me lancer dans ma passion parce que je n’aurais plus assez de temps pour ma famille et que ma plus grande joie est de passer du temps avec eux alors ok, c’est une raison valable. Même si vous devriez songer à aménager votre emploi du temps différemment et à prendre un peu de temps pour votre passion.

En revanche, si vos raisons sont « mes amis vont se moquer de moi », « si je n’y arrive pas »…. elles ne sont pas légitimes, c’est la peur qui vous empêchent d’avancer.

Les grandes choses sont, par leur nature même, uniques et peu conventionnelles. Par conséquent, pour les atteindre, nous devons aller à l’encontre de la mentalité du « troupeau » et là c’est effrayant.

Se sentir différent voir fou fait partie du chemin de la réalisation de quelque chose d’important, quelque chose de significatif.

 

5. Comment allez-vous sauver le monde ?

Choisissez un problème et commencez à sauver le monde. Non, non je ne suis pas folle, et vous avez l’embarras du choix : le terrorisme, les violences conjugales, l’éducation, le gouvernement, l’économie….

De toute évidence, vous ne réparerez pas les problèmes du monde, mais vous pouvez contribuer et faire une différence. Et ce sentiment de faire une différence est finalement ce qui est le plus important pour votre bonheur. Et à défaut de lancer quelque chose cela peut vous donner des idées sur quoi faire de votre vie.

 

6. Si vous deviez passer toutes vos journées chaque jour hors de chez vous, où voudriez-vous aller et que feriez-vous ?

N’oubliez pas, la passion c’est le résultat de l’action et non la cause de celle-ci.

Découvrir vos passions et ce qui compte pour vous est un processus d’essai et d’erreur. Aucun de nous ne sais exactement comment on se sent pendant une activité jusqu’au moment où nous la faisons.

Alors maintenant imaginez que vous deviez passer vos journées en dehors de votre domicile, que feriez-vous ? il est évident que vous n’allez pas passer votre journée dans un café et jouer avec votre smartphone, non non cherchez plus loin, demandez-vous où vous iriez ? ce que vous feriez ? Iriez-vous faire du sport, vous inscrire à un atelier de peinture, reprendre des études ? études de quoi ?

Ça y est vous avez trouvé, alors qu’attendez-vous pour le faire ? Foncez…

 

7. Si vous appreniez qu’il vous reste 1 an à vivre, que feriez vous de ce temps ?

La mort effraie la majorité des gens. Mais penser à notre mort a de nombreux avantages pratiques. L’un de ces avantage est qu’elle nous permet de distinguer les choses vraiment importantes dans nos vies, on réfléchit à notre vie d’une manière différente et à réévaluer nos priorités.

Qu’allez-vous laissez comme héritage ? Que diront les gens de vous quand vous aurez quitté ce monde ? Y a-t-il quelque chose à dire sur vous ? Allez vous laisser de bons souvenirs ? Avez-vous fait des choses pour quelqu’un ou pour plusieurs personnes ?

Sinon, qu’est ce que vous voulez que les gens disent ? Que pouvez vous faire à partir de maintenant pour que cela arrive ?

 

Pour conclure

Quand les gens ont l’impression qu’ils n’ont aucun but dans leur vie, c’est souvent parce qu’ils ne savent pas ce qui leur importe, ils ne savent pas qu’elles sont leurs valeurs. Et quand vous ne savez pas quelles sont vos valeurs, vous assumez essentiellement les valeurs et les priorités d’autrui au lieu des votre. La découverte de son «but» dans la vie se résume essentiellement à trouver ces une ou deux choses qui sont plus grandes que vous et plus grandes que ceux qui vous entourent. Et pour les trouver, vous devez quitter votre fauteuil et AGIR.

 

 

Pour aller plus loin*:

TROUVER SA PASSION ET EN VIVRE*

L’art de vivre de ses passions*

(*) liens d’affiliation

 

 

Autres articles :

Nouvelle Lune du 23 avril 2020 : Tragédie

Devenez coach en psychologie positive

7 caractéristiques d’une vie sans dette

50 moyens de ne plus se sentir désespéré

Comment transformer ses pensées négatives sur l’argent ?