fbpx
Aller au contenu

17 habitudes d’un comportement autodestructeur (Comment arrêter)

comportement autodestructeur

17 habitudes d’un comportement autodestructeur.

Pourquoi est-ce que je refuse l’aide de personnes qui ont mes intérêts en tête ? Pourquoi est-ce que je continue à me faire du mal intentionnellement ?

Combien de fois vous êtes-vous posé ces questions ?

Le comportement autodestructeur peut être un sujet intimidant. En effet, c’est comme un gremlin sombre qui se cache dans les coins de l’existence ; il se cache dans ces endroits que nous nous entraînons à négliger et à éviter intentionnellement.

Mais plus on tarde à affronter nos tendances autodestructrices, plus elles nous consument.

Alors, êtes-vous prêt à affronter cette partie de vous ? Et êtes-vous prêt à obtenir des réponses et à demander de l’aide ?

Pourquoi avons nous un comportement autodestructeur ? 

Je ne suis pas la première, et je ne serai certainement pas la dernière à admettre que j’ai été (et que je suis toujours à certains égards) une personne avec un comportement autodestructeur.

En effet, qu’il s’agisse de repousser les gens que j’aime et d’entretenir des mentalités autodestructrices… J’ai emprunté cette sombre voie plus d’une fois.

Au fur et à mesure que j’ai grandi, cependant, j’ai réalisé que les comportements autodestructeurs sont une expression du moi de l’ ombre (alias notre « côté obscur »), découlant d’une faible estime de soi, d’un manque de confiance en soi et même de la haine de soi-même. Intégration de l’ombre , comment se renforcer mentalement ?

Alors que les psychologues pensent que les comportements autodestructeurs pourraient être des mécanismes d’ adaptation (pour faire face au stress, à la pression, aux exigences sociales, etc.), d’autres considèrent les comportements autodestructeurs comme des moyens de maintenir des zones de confort en raison d’un manque de confiance ou d’un sentiment d’indignité (par exemple, rester au bas de l’échelle sociale). 15 signes que vous vous détestez et comment arrêter

17 symptômes et habitudes d’un comportement autodestructeur

Les comportements autodestructeurs se présentent sous de nombreuses formes – certaines extrêmes, d’autres moins. Mais pour continuer à évoluer intérieurement, vous connecter à votre véritable moi et vivre une vie que vous aimez, il est préférable de regarder vos démons en face.

Les symptômes et/ou les habitudes d’un comportement autodestructeur sont les suivants :

1. Logement des mentalités autodestructrices

Les mentalités autodestructrices sont des formes inconscientes de comportement autodestructeur car elles entraînent des prophéties auto-réalisatrices. Par exemple, des pensées telles que : « Je vais échouer, je le sais », « Je n’en sortirai jamais vivant », « Cela va me détruire complètement », etc. Quelles sont les croyances fondamentales toxiques ?

2. Ne pas passer à l’action

Le fait de ne pas agir est peut-être passif, mais il est toujours de nature autodestructrice. Lorsque nous savons que quelque chose est mauvais pour nous, mais que nous ne prenons aucune mesure pour y remédier, nous nous préparons essentiellement à l’échec et nous le garantissons. Que faire de sa vie pour la rendre meilleure ?

3. Trop manger

La suralimentation se manifeste généralement par l’habitude de se gaver d’aliments sucrés, gras et transformés. Il s’agit d’une habitude pénible qui peut entraîner de nombreux problèmes de santé à long terme (sans parler des effets négatifs à court terme sur l’humeur, le sommeil, la créativité, etc.) Avez-vous une mentalité de victime ? Voici 23 signes

4. Sous-alimentation

Beaucoup de personnes qui ne mangent pas assez se trompent en pensant que cela leur est bénéfique. En réalité, la sous-alimentation est généralement un pansement pour de graves problèmes d’image de soi et d’autres problèmes psychologiques. Dépression existentielle : 15 signes que vous en souffrez

5. Incompétence forcée

L’incompétence forcée consiste à se dépeindre comme inintelligent ou incapable de réussir quelque chose. Cette habitude découle généralement d’un manque de confiance en vos capacités et peut fonctionner comme un mécanisme d’adaptation (par exemple, pour faire face à la pression scolaire). 10 habitudes pour booster la confiance en soi

6. Faire tout son possible pour nuire aux autres

On récolte ce que l’on sème, comme on dit, et l’influence négative que vous exercez sur les autres, que ce soit en paroles ou en actes, finira par se manifester dans votre propre vie (par exemple, par des maladies, des tragédies, des problèmes juridiques, l’isolement). D’une certaine manière, nous connaissons tous cette vérité, mais nous continuons quand même à faire du mal aux autres. Karma négatif : tout ce que vous devez savoir

7. L’automutilation

L’automutilation est l’expression physique extrême d’un comportement autodestructeur. Cette pratique est liée à une faible estime de soi et au désir de faire face à la douleur émotionnelle d’une manière physique. 10 signes d’une faible estime de soi et 5 façons de l’augmenter

8. L’apitoiement sur soi

L’apitoiement est une forme inconsciente de comportement autodestructeur. Elle est destructrice parce qu’elle nous encourage à rester inactifs (c’est-à-dire à nous complaire dans nos malheurs), plutôt que d’encourager une approche proactive de la vie. Estime de soi – 5 étapes pour vous voir sous un meilleur jour

9. Abus de drogues et d’alcool

Forme évidente de comportement autodestructeur, l’abus de drogues et d’alcool crée une misère sans fin dans la vie des toxicomanes et de leurs amis et membres de la famille. L’abus de drogues et d’alcool est généralement lié à la perte de l’âme – ou au fait d’être déconnecté de son âme. La nuit noire de l’âme

10. Suicide social

Bien qu’il ne soit pas toujours commis consciemment, le suicide social consiste à s’éloigner délibérément de ses pairs. Cela peut se faire par le biais d’une variété de comportements irritants, repoussants ou antisociaux dont vous savez, à un certain niveau, qu’ils sont autodestructeurs. Comment se sentir plus aimé ?

11. Se cacher des émotions

Le fait de ne pas reconnaître les émotions négatives (et parfois positives) crée une multitude de maladies mentales, émotionnelles et physiologiques. Il s’agit d’une autre forme de comportement autodestructeur manifesté inconsciemment. 22 protocoles pour vous libérer émotionnellement

12. Refuser d’être aidé

Repousser les conseils, refuser d’aller en cure de désintoxication, éviter le psychologue… ne pas vouloir être aidé est le reflet de la croyance profonde que « je suis indigne ». Quelles sont les croyances fondamentales toxiques ?

13. Sacrifice inutile de soi

Certaines personnes sont amoureuses de leur misère parce que c’est tout ce qu’elles ont connu pendant une grande partie de leur vie. L’autosacrifice inutile ou le fait d’être un martyr sont de bons moyens de nous faire sentir « noble » et « altruiste » tout en masquant l’acte réel d’autosabotage (qui consiste à renoncer aux espoirs, aux rêves et aux passions qui nous rendent vraiment heureux). L’auto-sabotage : 3 tactiques puissantes pour l’arrêter

14. Trop dépenser

Que ce soit par le biais de jeux d’argent chroniques ou d’achats constants sur eBay, les dépenses excessives peuvent sembler inhabituelles pour figurer sur cette liste, mais il s’agit néanmoins d’une forme de comportement autodestructeur qui limite notre liberté et notre tranquillité d’esprit. Endettement : 5 étapes simples pour en sortir

15. Négligence physique

Avoir un mauvais sommeil, refuser de faire de l’exercice, manger des aliments malsains et ne pas maintenir le bien-être général de votre corps sont tous des signes classiques d’un comportement autodestructeur commun. 39 idées de soins personnels pour s’aimer plus

16. Négligence mentale

Le fait de refuser, d’éviter ou de ne pas affronter vos problèmes de santé psychologique (stress, anxiété, dépression, paranoïa, TOC, etc.) retarde le processus de guérison, ce qui entraîne la perpétuation de problèmes à long terme. Reconnaître et surmonter la négligence émotionnelle dans l’enfance ?

17. Saboter les relations

Saboter ses relations est un symptôme complexe car il implique une grande variété de comportements destructeurs tels que la jalousie, la possessivité, la manipulation émotionnelle, l’indigence, la violence, etc. Lorsque nous ne nous sentons pas dignes d’être aimés, nous le manifestons inconsciemment dans nos relations par la façon dont nous choisissons de nous comporter. 3 habitudes qui sabotent votre force intérieure

Vous n’êtes pas brisé, vous êtes juste humain

Si vous vous identifiez à la plupart des signes ci-dessus, vous pouvez avoir l’impression d’avoir l’estomac noué et qu’un sombre nuage de tristesse et de ressentiment vous envahit.

Vous pourriez commencer à penser que vous êtes fondamentalement « cassé » ou que quelque chose ne tourne pas rond chez vous. Mais comprenez qu’il est normal de s’identifier à un grand nombre des signes ci-dessus. Il n’y a rien qui cloche chez vous. Vous n’êtes pas brisé. Vous n’êtes pas une cause perdue, vous êtes simplement humain. Et c’est tout à fait normal.

Pourquoi est-il normal de posséder une grande majorité de signes autodestructeurs ? La réponse est que la plupart des gens ont soit été programmés négativement par leur famille ou la société, soit ont inconsciemment adopté ces actions comme mécanisme de défense pour se protéger de la douleur mentale et émotionnelle. En d’autres termes, ce n’est pas votre faute et vous n’êtes pas à blâmer. Vous n’avez pas choisi d’être autodestructeur, n’est-ce pas ? Vous n’avez pas pensé « hmm, je pense que je vais être autodestructeur maintenant », n’est-ce pas ? C’est juste ce qui est arrivé.

Le but n’est pas de se sentir mal dans sa peau, mais de voir que  » c’est comme ça  » et de trouver des moyens d’inverser, de défaire et de triompher de ses tendances autodestructrices. Nous explorerons quelques moyens de le faire dans la suite …

Comment arrêter d’avoir un comportement autodestructeur

Bien que je ne puisse pas vous donner de remède magique, je peux vous donner quelques idées, de l’inspiration et quelques chemins éprouvés à suivre. Essayez-les tous systématiquement ou sélectionnez-en quelques-uns et travaillez avec eux de manière constante.

En moyenne, il faut environ 66 jours pour établir une nouvelle habitude selon ce que les chercheurs ont trouvé. Alors fixez-vous comme objectif de vous en tenir à au moins une de ces activités pendant deux mois.

Voici les pratiques :

1. Tenez un journal d’introspection chaque jour

La tenue d’un journal présente de nombreux avantages pour la santé mentale et constitue un moyen efficace d’accroître la conscience de soi. En fait, on pourrait dire que la conscience de soi est l’ingrédient le plus crucial pour surmonter les tendances autodestructrices ! Pour en savoir plus sur la manière de tenir un journal et sur la pratique de la conscience de soi. Comment utiliser la journalisation pour entrer dans un état méditatif

2. Pratiquez la méditation ou la pleine conscience

Il y a une raison pour laquelle vous entendez toujours parler de ces deux pratiques, et c’est parce qu’elles fonctionnent ! Même si vous avez du mal à méditer de manière traditionnelle, il existe une infinité de formes de méditation de pleine conscience qui pourraient susciter votre intérêt. Citons par exemple la marche méditative, l’art-thérapie de la pleine conscience, la récitation de mantras, les voyages guidés, la visualisation des couleurs, etc. Si vous ne savez pas par où commencer, je vous recommande de télécharger une application de méditation. Introduire cette pratique spirituelle clé dans votre vie peut avoir de profonds bénéfices. 22 jours de méditations guidées pour se libérer du poids de la vie*

3. Faites une purification émotionnelle

Parfois, la raison pour laquelle nous nous autodétruisons est qu’une émotion plus profonde (comme la colère, le chagrin, la passion) n’est pas exprimée. Pensez à une bouilloire : plus elle bout, plus il y a de vapeur. Mais si cette bouilloire n’avait aucun moyen de libérer cette vapeur, elle finirait par exploser ! Il en va de même pour vous : vous avez besoin d’une soupape de pression, d’un moyen de canaliser vos émotions refoulées.

Si vous ne canalisez pas ces émotions enfouies de manière saine, elles se manifestent par des comportements autodestructeurs. Trouvez donc quelque chose que vous aimez faire et qui demande un effort mental ou physique intense. Par exemple, la boxe, la course à pied, le chant, la danse, la création artistique ou tout simplement crier et pleurer (il est bon de le faire en privé). Une forme non conventionnelle de catharsis est la méditation dynamique. 22 protocoles pour vous libérer émotionnellement

4. Concentrez-vous sur l’amour de soi et les soins personnels

L’amour de soi est une attitude fondamentale de bienveillance envers soi-même : c’est la pratique consistant à prendre soin de ses besoins émotionnels. Le soin de soi est généralement plus orienté vers le corps : il implique de manger correctement, de dormir suffisamment, de boire suffisamment d’eau, de porter des vêtements confortables, de rester en bonne santé, etc. L’amour de soi et le soin de soi vont merveilleusement bien ensemble en tant qu’alliés contre l’autodestruction. Voici deux guides étonnants que vous pouvez lire pour apprendre à vous aimer et à prendre soin de vous, ainsi que notre journal guidé de l’amour de soi. Amour de soi : 21 façons de devenir un docteur de l’âme

5. Changez votre état d’esprit

Prenez conscience que les comportements autodestructeurs sont le signe d’ombres intérieures et de blessures profondes qui ont déraillé. Soyez gentil avec vous-même et réalisez que vous avez une épine métaphorique logée dans votre côté. Vous essayez de la faire sortir, mais vous ne savez pas comment, ce qui vous conduit à un comportement autodestructeur. (En passant de la culpabilisation et de l’autocondamnation à l’autocompassion, vous serez en mesure de faire des choix qui vont dans le sens de votre bien suprême. 4 changements d’état d’esprit pour manifester votre vie parfaite

6. Demandez l’aide d’un professionnel

Un article sur Internet ne peut pas tout faire pour vous aider. Vous avez fait un grand pas vers la santé et la guérison, mais l’étape suivante vous aidera encore plus. En demandant l’aide d’un thérapeute ou d’un conseiller, vous obtiendrez un soutien et des outils permanents. Ceux-ci, à leur tour, transformeront votre vie petit à petit. Et bientôt, vous regarderez ce comportement avec un léger sourire et un soupir de soulagement, fier de votre capacité à le surmonter.

Questions et réponses sur les tendances autodestructrices

Qu’est-ce qui rend quelqu’un autodestructeur ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une personne peut avoir des tendances autodestructrices. Sur le plan émotionnel et psychologique, les tendances autodestructrices peuvent découler de traumatismes subis pendant l’enfance, d’un conditionnement social négatif et d’une faible estime de soi due au manque de soutien ou à la violence des pairs. Au niveau spirituel, les tendances autodestructrices sont dues à la perte de l’âme, ou à une déconnexion de votre essence authentique.

Quels sont les exemples de comportements autodestructeurs ?

Parmi les exemples de comportements autodestructeurs, on peut citer l’abnégation excessive, la suralimentation ou la sous-alimentation, le sabotage des relations proches, la consommation excessive de tabac ou d’alcool, la toxicomanie et l’automutilation.

Comment arrêter d’être autodestructeur ?

La première étape pour surmonter les tendances autodestructrices consiste simplement à prendre conscience de ce qui se passe. Commencez par écrire un journal sur vos découvertes. L’étape suivante consiste à prendre soin de soi et à s’aimer. Apprenez à prendre soin de votre corps et à vous nourrir sur le plan émotionnel.

Pourquoi ai-je des pensées autodestructrices ?

Les pensées autodestructrices sont le produit d’une faible estime de soi et d’une partie de nous connue sous le nom de critique intérieure. Il est essentiel de se rappeler qu’il ne s’agit que d’une partie de soi, et non de la totalité. Vous êtes tellement plus grand que les pensées autodestructrices qui surgissent au hasard dans votre esprit. Rappelez-vous que nous avons tous des pensées autodestructrices de temps en temps, vous y êtes peut-être plus sensible en raison d’un traumatisme passé.

 

Les tendances autodestructrices peuvent être à la fois conscientes et inconscientes – et elles finissent par saboter notre santé, notre bonheur et notre bien-être à long terme. Mais n’oubliez pas que ces comportements nuisibles sont le symptôme d’une blessure plus profonde qui a besoin de compassion et qui doit être exprimée de manière saine.

Il est important de se rappeler que vous n’êtes pas seul. Comme moi, vous pouvez probablement vous identifier à quelques symptômes et habitudes de cette liste, voire davantage. Faites le premier pas sur le chemin de la guérison en développant la conscience de soi, l’attention à soi, le pardon de soi et l’amour de soi, et vous finirez par vous libérer de vos tendances autodestructrices.

Intégration de l’ombre , comment se renforcer mentalement ?

Les 3000 codes secrets des Psaumes* : Amour, Santé, Travail, Argent… Découvrez comment faire exhausser vos prières

Si vous voulez aller attirer l’abondance financière, voici « le grand guide des plus puissants rituels d’argent et de réussite »* . En effet, ce livre électronique totalement inédit, propose des rituels très puissant. Et ceci dans le domaine professionnel et des finances au sens large. Vous avez donc la garantie de pouvoir réussir TOUS les rituels. (En lien donc avec les finances et de bénéficier de l’affluence financière). Les plus puissants rituels sont donc à portée de main !

Pour les débutants : Le kit de la sorcière*

Livres audios gratuits* :

comportement autodestructeurcomportement autodestructeur
comportement autodestructeur

Autres livres audios gratuits*

Livres* :

comportement autodestructeurcomportement autodestructeurcomportement autodestructeurcomportement autodestructeurcomportement autodestructeur

(*) liens d’affiliation

 

comportement autodestructeur comportement autodestructeur comportement autodestructeur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
16 × 7 =